À Propos de Passeurs de Mémoire

Une « expérience territoire » racontant le pays et les gens qui lui ont donné son âme

Avec son système « Passeurs de mémoire », Parcours Fil Rouge propose un système de circuits offerts sur une plateforme Web et de marqueurs généalogiques et mémoriaux qui a fait ses preuves et qui, intégrant également un livre guide, permet de découvrir le pays et l’histoire des populations qui l’ont fait vivre.

Passeurs de mémoire mise sur la richesse des sources documentant la vie des premiers arrivants du Kamouraska et de la Grande-Anse et de leurs descendants. Il invite à la rencontre des familles d’ici : les premières arrivées et celles qui font souche ainsi que celles qui contribuent tout spécialement au développement du territoire. Leurs milliers de descendants essaiment dans le Kamouraska, ailleurs au Québec et sur le continent.

Passeurs de mémoire  intègre plus d’une composante. En plus des 24 circuits généalogiques virtuels passeursdememoire.com, la découverte de l’histoire des familles choisies comprend maintenant le livre « Le Kamouraska et la Grande-Anse » ainsi que la découverte des « Marqueurs Familles » et du « Mémorial » à Rivière-Ouelle. 

L'APPLICATION MOBILE : passeursdememoire.com

Les 24 circuits autoguidés et géolocalisés passeursdememoire.com proposent des balades généalogiques sur mesure, à explorer in situ et à votre guise pour 15 $ par circuit. Chaque circuit, conçu pour découvrir des composantes variées de l’histoire d’une famille, se compose d'une dizaine de stations  regroupant des lieux associés aux membres d’une même famille. Par exemple, on y repère le cimetière où se trouvent leurs sépultures, les maisons qu’ils ont habitées, les moulins, les beurreries, les ferblanteries qu’ils ont tenus, les écoles qu’ils ont construites ou fréquentées… Les circuits passeursdememoire.com couvrent le Kamouraska, la Grande-Anse, Rivière-Ouelle, avec sa seigneurie de La Bouteillerie et les environs, ainsi que la seigneurie de La Pocatière. Passeurs de mémoire propose en plus, des capsules gratuites d’informations complémentaires associées à ces familles. Pour obtenir la marche à suivre, consulter le document disponible en cliquant ici.

LA COLLECTION DE LIVRES PASSEURS DE MEMOIRE

En cliquant ici, vous pourrez vous procurer Le Kamouraska et la Grande‑Anse, premier livre de la collection historique « Passeurs de mémoire », un livre motivé par la richesse et la variété des contenus et par l’originalité de l’approche « territoire, histoire et contributions de familles »  Publié aux Éditions GID, ce premier titre embrasse le territoire du Kamouraska avec une incursion à l’ouest soit le littoral du fleuve Saint-Laurent, de Saint-André à Saint-Roch-des-Aulnaies, couvrant jusqu’aux terrasses du piémont et à l’arrière-pays.

L’historien John R. Porter signe une préface inspirée. L’historien, auteur et éditeur Serge Lambert, également président des Éditions GID, signe l’ouvrage à titre de co-auteur et rédige une introduction aussi consistante que pédagogique qui traite de l’arrivée des colons européens dans le contexte qui prévalait à cette époque et aborde divers sujets touchant plus d’une famille. La présentation de chacune des 24 familles expose, en mots et en images, les faits saillants de leur présence sur le territoire et fait découvrir quelques membres de chacune d’entre elles. L’avant-propos de Doris Girard, présidente de Parcours Fil Rouge et co-auteur du livre avec la collaboration de Maude Gamache-Bastille, retrace la genèse de « Passeurs de mémoire » et situe le livre dans ce chantier. Selon elle, « en juxtaposant l’histoire de ces 24 familles de bâtisseurs, le livre donne vie et chair à l’histoire d’un territoire et il pérennise la démarche. » L’histoire qui l’intéresse c’est la petite histoire qui raconte la grande, qui trace les lignes entre hier et aujourd’hui, qui nous fait voyager, nous aide à décrypter l’actualité et à réfléchir le monde dans lequel nous vivons.

LES MARQUEURS

Les « Marqueurs Familles », traces tangibles donnant l’impression d’être près de l’ancêtre qui a marqué le territoire de sa présence aux premiers temps de la colonie et le « Mémorial » se situe au cœur de la dernière demeure de milliers de personnes et témoin de l’histoire.